Discussion entre Adelaide Damoah et Dr Marie-Anne Mancio

Toutes les deux co-fondatrices du collectif Infems, elles discutent ensemble du processus de création complexe de l’artiste et de sa série Mysteries of Desire, actuellement présentée à la Fondation H – Paris jusqu’au 30 juillet.

Mysteries of Desire succède aux deux premiers chapitres de la série Radical Joy d’Adelaide Damoah, ayant fait l’objet en 2021 d’une exposition à la galerie Sakhile & Me à Francfort, ainsi que d’une série de NFT créée à l’invitation de la maison de couture Carolina Herrera.

À la Fondation H – Paris, l’artiste britanno-ghanéenne déploie une installation composée de douze œuvres sur papiers et d’une œuvre sonore, développées dans son studio londonien. Le processus créatif d’Adelaide Damoah, fastidieux et complexe, parfaitement maîtrisé tout en laissant une grande place au hasard, repose sur de multiples couches successives d’empreintes sur papier.

Mysteries of Desire aborde les conflits internes associés au désir féminin, entre affirmation de soi et vulnérabilité. Adelaide Damoah conte, à partir de sa propre intimité, une histoire universelle féminine tout en ouvrant la discussion sur les stéréotypes sexuels féminins dans l’histoire de l’art.

Marie-Anne Mancio a redigé le texte La violence du ravissement devant l’être aimé, accompagnant l’exposition, à découvrir en ligne et sur le catalogue de l’exposition gratuit publié par la Fondation H.