Since its first edition in 2017, the Prix Paritana has been supporting the Malagasy art scene, and is awarded annually to three artists who are either citizens or residents of Madagascar.

As a winner, Richianny Ratovo received personalized support from the Fondation H team, a creation grant, a three-month residency at the Cité internationale des arts in Paris and his first solo exhibition in December 2021 at the Paris space of Fondation H, which was enthusiastically welcome by the public.

The exhibition at the IFM from April 4 to May 7 2022 is meant as a follow-up to his first presentation, bringing together a set of works created by the artist upon his return to Antananarivo in January 2022, which establish a dialogue with and complete the works created in France.

Richianny Ratovo (1995, Antananarivo) est une artiste pluridisciplinaire qui réunit arts visuels et poésie au cœur d’une réflexion sur les émotions. Elle puise pleinement dans son histoire personnelle et enrichit son besoin cathartique de créer par une recherche technique autour de la pyrogravure mêlée à la peinture sur toile, cuir et liège. En s’inspirant de scènes de vie du quotidien qu’elle photographie avec son téléphone, l’artiste représente un univers entre réalité et imaginaire. Dans le cadre du Prix Paritana, elle expérimente pour la première fois la vidéo, l’installation et le travail sur plâtre. Pour son exposition à l’IFM, elle complète le projet par une dimension performative.

Tomboka hasambarana [Ici commence le bonheur] est une ode à la sensibilité et à l’amour.

Richianny Ratovo se réapproprie des rencontres du quotidien, saisit des « petits bonheurs » qui constituent le point de départ de son projet en 2020. Entre l’emprise du vide qu’une absence peut provoquer, l’incapacité d’affronter la peur en face, la paralysie devant l’inconnu ou le deuil d’une ancienne vie, ces instants forment pour elle une parenthèse face aux épreuves de la vie. Alors que la pyrogravure lui permet de cicatriser ses émotions, marquant le cuir ou le liège comme on marque le corps, la couleur traduit leur intensité. En réponse à ces périodes de trouble, l’artiste explore à travers cette série la recherche d’un subtil équilibre.

Par la création d’une installation en plâtre, elle propose une mise en relief du spectre émotionnel, telle une mise en perspective qui permettrait de pe[a]nser ses maux. Richianny Ratovo aborde ainsi le thème de la résilience en filigrane au travers d’une série d’œuvres qu’elle introduit par une vidéo et une performance, présentées le jour de l’ouverture de l’exposition, pensées comme une invitation multisensorielle à entrer dans son monde. Par la narration d’un cheminement intime et de sa fascination pour le vivant, l’artiste nous encourage à nous plonger dans nos propres émotions et nous offre une ouverture pour quitter la survie et se lancer entièrement dans la vie.