Let’s get inspired Part I

Dans sa mission de promotion des artistes contemporains, la Fondation H, créée en 2017 par Hassanein Hiridjee, PDG du groupe Axian, initie ce projet de fresques murales dans les locaux du groupe.

L’amélioration constante des conditions de vie au travail a toujours été l’une des préoccupations du groupe Axian, et la Fondation H apporte sa pierre à l’édifice en offrant un accès privilégié à l’art aux collaborateurs.

Dans cette dynamique d’intégration de l’art dans les espaces de vie des collaborateurs du groupe Axian, de mise en lumière des artistes malgaches auprès du grand public, et d’interpellation des regards en vue de susciter l’intérêt, la curiosité et le regard critique de chacun, la Fondation H a invité 7 artistes de la scène malgache à investir les escaliers du bâtiment Kube D.

Les artistes, encouragés à s’inspirer de l’identité et des valeurs du groupe Axian, proposent ici 7 fresques murales riches de sens, d’histoires et de rêves. Des informations biographiques et éléments de lecture sont disposés aux côtés de chaque œuvre. Ces fresques font désormais partie de notre quotidien et nous invitent à notre tour à nous en inspirer pour développer un imaginaire positif et créatif.

Les artistes : Mathieu LI CHO HSIEN (Mat Li), Taka ANDRIANAVALONA, Jessi Clark RAKOTOVAO (Jessi Avilà), Marie MALVASIO, Hery Zo RALAINDIMBY, Mendrika RATSIMA et Tsiory ANDRIAMANISA (Naty Kaly).


Let’s Grow Together de MatLi

Né en 1990, Mathieu LI CHO HSIEN s’inspire du doodle art*, du street art et du pop art, pour la réalisation de ses peintures sur supports diversifiés (papier, bois, pierre, objets du quotidien, murs…). Spécialisé dans le travail mural et urbain, son travail se base autour de graphismes simples et dynamiques remplissant l’espace. Sa technique d’écriture automatique laisse beaucoup de place à la spontanéité et à l’imagination, voulant emmener les regards dans un monde de rêves et de fantaisie. La fresque Let’s Grow Together s’inspire fortement du slogan du groupe Axian.  Ces flèches, de différentes formes, de différentes tailles et adoptant des trajectoires diverses, se dressent toutes vers le haut comme un jardin composé d’un ensemble de plantes et fleurs poussant chacun à leur rythme. Les couleurs vives qu’il utilise rappellent les valeurs du groupe que sont l’audace, la passion, l’innovation et l’engagement.

*Le doodle art est une technique de remplissage d’un espace vide par des dessins simples et naïfs

MatLi, Let’s Grow Together, 2022

Identité de Taka ANDRIANAVALONA

Né en 1985, Taka ANDRIANAVALONA évolue depuis une douzaine d’années dans le monde du street art à Madagascar. Il s’est également nourri de ses voyages et rencontres artistiques en Côte D’Ivoire, Afrique du Sud, Zambie, pour enrichir sa technique picturale d’une part et renforcer son engagement dans la valorisation du patrimoine culturel de Madagascar et d’Afrique d’autre part. L’humain est toujours placé au cœur de ses créations. Identités raconte cette jeunesse malgache et africaine prometteuse, pleine d’espoirs. En recourant à une technique mixte, mêlant pochoir, spray et peinture, l’artiste met ses protagonistes en avant, en créant un contraste entre les images négatives et l’explosion des couleurs vives, fortement inspirées du pop art.

Hery Zo RALAINDIMBY, Together, 2022

Dream and Go de Jessi Clark RAKOTOVAO (Jessi Avilà)

Né en 1997, Jessi Clark RAKOTOVAO, sous l’influence de son grand-père, a réalisé ses premiers portraits à l’âge de 13 ans. Très curieux et fin observateur des expressions faciales, son travail se concentre sur le portrait, souvent mis en valeur par un encadrement de motifs aux couleurs vives. Le visage et le regard sont pour lui porteurs de sens, d’une histoire. Dans sa fresque Dream and Go, la femme, le nouveau pilier du développement de Madagascar et de l’Afrique, porteuse de courage, d’audace et de passion, va vers l’avant. Tout en avançant, elle porte autour d’elle des masques, symboles de la paix et de l’unité des peuples, ainsi que des zébus, symboles de la force et de l’engagement. Dream and Go invite au dépassement de soi et à défier ses propres limites.

Jessi Avilà, Dream and Go, 2022

Rayonner de Marie MALVASIO

Née à La Réunion en 1997, Marie MALVASIO, franco-italiano-malgache, est à la fois peintre, plasticienne et tatoueuse. Observatrice et amoureuse de la nature, elle s’inspire des formes, couleurs et textures qu’elle y perçoit. Ses créations exploitent généralement les détails de son environnement tels que les racines des arbres qui s’entremêlent, ou autres éléments organiques, en les extrapolant. Rayonner raconte la façon dont l’esprit collaboratif et l’unité poussent vers le haut et mènent au succès. La concentration de couleurs chaudes au centre de la fresque renforce l’idée de la passion et de la force à mettre dans l’action. La fluidité des formes qui se déploient dans l’espace suggère l’idée du mouvement, de la légèreté, du rêve et de l’imaginaire.

Marie MALVASIO, Rayonner, 2022

Together de Hery Zo RALAINDIMBY

Né en 1989, Hery Zo RALAINDIMBY baigne dans le dessin et le coloriage depuis son plus jeune âge. Passionné par les formes et les couleurs, il expérimente le recyclage d’objets, la sculpture et voue une vive passion à la peinture, tout particulièrement le street art, pour sa dimension démocratique. L’identité et l’unité sont au cœur de cette œuvre réalisée pour le groupe Axian, ancrées dans cette représentation du zébu. Symbole de richesse, notamment culturelle, son zébu est encadré par une multiplicité de traits reflétant la société. Dans son dos, un jeune garçon à l’avenir prometteur trône fièrement en portant les espoirs d’un avenir prospère. Together nous rappelle l’importance de ces connexions qui font notre quotidien : des relations interpersonnelles intimes à l’infinité des réseaux humains ; de la place que tient la solidarité dans l’accomplissement de nos objectifs. « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

Hery Zo RALAINDIMBY, Together, 2022

L’ouverture des possibles de Mendrika RATSIMA

Née en 2000, Mendrika RATSIMA se consacre à la pratique artistique depuis 2016 et se spécialise dans la peinture, l’illustration et le street art. La fresque L’ouverture des Possibles reflète la liberté d’esprit qu’elle s’emploie à mettre en œuvre dans sa pratique artistique et sa vie : défiant toujours les limites avec audace, elle amène les regards à traverser cette porte ouverte dans une forme d’abolition des frontières, d’ouverture des horizons. Le cadre surréaliste de cette porte posée en pleine nature invite à l’évasion et aux rêves. Les couleurs chaudes et vives quant à elles rappellent la passion contrastant avec le blanc des linges, ces champs de liberté et infinités de possibles.

Mendrika RATSIMA, L’ouverture des possibles, 2022

Jery lavitra de Tsiory ANDRIAMANISA (Naty Kaly)

Tsiory ANDRIAMANISA, plus connu par son nom d’artiste Naty Kaly, a évolué depuis vingtaine d’années dans le milieu de l’art urbain en se spécialisant pour le graffiti et la peinture. Artiste engagé, initiateur du mouvement ‘Taninjanaka’* (Terre des enfants), Naty Kaly redéfinit le ‘Tanindrazana’ (terre des ancêtres) en terre des générations futures. Ses fresques mettant en avant des portraits très réalistes, aux effets presque photographiques, de la jeunesse malgache, s’inspirent des réalités quotidiennes, des rencontres et des histoires qu’il veut graver sur les murs. La peinture est pour lui une forme d’expression à travers laquelle il extériorise ses rêves, ses espoirs et ses plus profondes aspirations.

*Le mouvement Taninjanaka est initié en 2016 par le collectif d’artistes JamerlaKoon Action (un groupement d’artistes majoritairement issus du quartier d’Ampefiloha), comme un engagement pour la transmission d’un héritage culturel pour les générations futures.

Naty Kaly, Jery lavitra, 2021