MASAMI
RÉSIDENCE DE CRÉATION ET EXPOSITION

ANTANANARIVO
6 FÉVRIER - 30 JUIN 2023

Sa résidence de recherche à Antananarivo s’intéresse tout particulièrement à la terre, dans son essence, son environnement et sa symbolique. Sa recherche se base sur l’observation et l’immersion dans ce qu’elle ressent comme la force de la vie dans ce pays ; une force et une énergie qu’elle retrouve dans la terre elle-même, sa nature, mais aussi et surtout dans les personnes qu’elle croise au quotidien et dans ce quotidien dont elle a commencé à prendre le poult lors de ses précédents voyages à Madagascar. Invitée à dialoguer avec l’œuvre de l’artiste Madame Zo, Masami, se retrouve tentée d’explorer un champ de recherche qui la sort de sa zone de confort, celui de l’association des matières. C’est dans l’exploration incommensurable de la liberté que leurs personnalités se rejoignent. Masami veut se libérer de la forme, de l’esprit matériel, et sortir de la limite du tissage. Et expérimente le tissage multisensoriel, de matières, de fibres, de formes, de volumes, de couleurs, de textures, de sons, d’ondes, et même des odeurs.

BIOGRAPHIE MASAMI

Née en 1975 à Tokyo (Japon), Masami obtient un Bachelor en Art et Design de l’Université de Tokyo en 1998 où elle apprend notamment les différentes techniques de tissage et de teinture traditionnelles japonaises et fiber-art. Elle réside ensuite aux Etats-Unis, en Nouvelle Zélande et en France, avant de s’installer à la Réunion en 2012, où elle a eu un Diplôme national d’expression plastique de l’Ecole supérieur des beaux-arts en 2021. Elle y vit et travaille encore aujourd’hui. Souvent réalisées à partir de matières organiques tricotées, tissées ou nouées, ses œuvres explorent la lumière, les ondes et les énergies, dans un rapport poétique et spirituel aux forces visibles et invisibles du monde. Elle déclare : « Ma relation à l’univers se construit instinctivement dans ma relation à l’espace des forêts, des montagnes, des rivières, des champs, de la mer… Il s’effectue une germination à partir de matériaux simples dont j’accompagne la prolifération et la floraison dans une sorte de gestation méditative. »